La science du design punu

La sculpture du masque punu montre comment les punu excellaient dans l'art du design. La sculpture punu  a été révélateur du cubisme  dans le monde. Piccasso s'est inspiré du design punu pour fonder son mouvement artistique.

Le design punu est au sujet de l'attrait, et l'harmonie des formes et des couleurs. L'art punu est souvent dans le mouvement artistique du réalisme.

Le design punu est au sujet de créer des produits de qualité. Les trois clés clés de ce design  sont fonctionnalité, sensibilité et fonctionnalité.

Les lignes parfaites, les coupes propres et finies sont les caractéristiques de ce design.

De nos jours il n 'est pas rare de voir des punu excellés dans ce design. Il y a Cedric, Chou Chou Lazare etc...

Les punu ont développé des procédés pour fabriquer des produits de qualite, les concepts du design punu qui consistent dans le REDESIGN, REINGIENERING et RESHAPING

Sa philosophie consiste à travailler , travailler, travailler sur le corps en sorte que cela devient un produit de qualité durable comme le masque punu. Les masques punu sont parmi les masterpieces les plus vendus aux monde. La sculpture punu fait honneur à toute l'Afrique dans le monde.

Une conversation téléphonique en yipunu entre MUKETU et BANDE

MUKETU: a ke nèngile BUNDE txna iviose mbile: Muketu téléphone à Bunde.
BUNDE : año : allô !
MUKETU : agu ménu (c'est moi),Muketu i bwa mbile,
Muketu i nengili : c'est Muketu qui appelle.
BUNDE : samba : je suis content de t'entendre.
MUKETU : mbwi : tu vas bien ?
BUNDE : polu mbiji, mwa pésu : ça va un peu.
 MUKETU : ka ndé : et toi ?
 BUNDE : va gégéyi : ça va un peu ( tout doucement)
- ka misamu : quelles sont les nouvelles ?
MUKETU : ni rondi u vose na Ikapi .' j'aimerai parler avec lkapi.
BUNDE : u kèle : patiente !
 - Ikapi a gatsi : Ikapi n'est pas là.
 - wu sile ilumbi : veux-tu laisser un message ?
MUKETU : va ga diambu, niu [nu] nèngulile va tsisige 
il n'y a pas de quoi, je rappellerai le soir.
- kabogu i ke ngwalio : donc au revoir
BUNDE : i ke ngwalio : au revoir

Le roman de Fouzhia: le troisième roman de Sylvain Nzamba


Scolarisée dans une petite école d’un village où les moqueries entre élèves sont fréquentes, Fouzhia, apprend de son maître qu’elle fait partie de ceux qu’on appelle les « enfants de la honte ». Elle est alors au cours élémentaire deuxième année et cette nouvelle va bouleverser son entendement. Loin de sa mère, elle n’a pas le courage d’initier une discussion avec ses grands-parents. C’est de maman « Phine » , dont l’arrivée au village est imminente, qu’elle attend des réponses aux nombreuses questions qu’elle se pose désormais.
Le roman de Fouzhia , vous conte l'histoire d'une jeune fille qui devra affronter moqueries et quolibets afin de se construire. Poignant et réaliste, cet ouvrage vous plongera au cœur de l'enfance et de ses tourments afin de vous montrer que le courage et l'abnégation ne sont pas de vains mots.
Voici un texte qui propose une invitation dans l'univers carcéral, un lieu souvent considéré comme un gouffre sans fond. Un parcours singulier et une reflexion plurielle meriteraient d'être engagés à ce sujet.

Des matogu à la science aérospatiale punu

Les punu ont rêvé les vols spatiaux depuis l'antiquité. La technologie punu dans son état embryonnaire  se résumait dans la confection des nattes (matogu)  qui était basée sur le système binaire, mais cette technologie des matogu avait posé les fondations pour les technologies plus avancées comme la mine : kumbule,  la fusée: dikanzi ,  le satellite : yizungui, le microprocesseur, les semi-conducteurs, le signal radio, la radiation , le scanner, le laser (sontsi), les techniques de l’aérodynamisme, la dynamique des fluides, la thermodynamique, les ranges, les angles de rotation et les angles d'attaques. Ils ont étudié sur la vitesse de la lumière, du son et  de la poussée thrust.

Les travaux de ses anciens punu portaient sur l'ablation de la chaleur, l'apogée, le périgée,  le gimbal, la charge utile, le propulseur.

Leurs sciences ont  été inspirées par l'observation des oiseaux, d'ailleurs le totem de l'un de ses clans, le clan BUMWELI est l'aigle blanc.

La science satellitaire punu

Les anciens punu avaient  la maîtrise de la science satellitaire. Les punu appellent le satellite yizungui.  Ils pensaient que le ciel pouvait être observé d'en haut. Ils  étudiaient  aussi bien mentalement que  par observation le positionnement des astres dans l'univers (Iwadu). Ils avaient connaissance des principes d’énergie solaire , du système de positionnement et de location , ainsi que le mouvement orbitaire des planètes.

Ils pouvaient prédire en scrutant  le ciel, le temps qui fera dans les moments qui suivent. Ils connaissaient les principes d’espionnage, l’énergie (vissu), la connaissance du chip, du signal radio, des antennes , des  sensors.

Les anciens punu ont observé et étudié le Soleil : niangu; ; la lune:  tsungi et ses différentes phases:  l' halo-lunaire: ngongul , le croissant-lunaire: yasi yi tsungi; la nouvelle lune: i-ntsim; le premier quartier de lune: mudugh; la pleine lune: udugh; le dernier quartier de lune: matsimb , la Grande-Ours: tûli, l’étoile Sirus: tûli-mughunu; l'Orion: tûli-mbumb; la croix du sud: tûli ba vumb, la Pléiade: bane ba sil Mbungu na Mangal. 

Quelques mots et expressions astronomiques Punu: * IWADU: L'univers; * MAGHANZE ou INZANGU: Le cosmos; * NZIENZI: Rayon; * ISANGANZE: Galaxie; * INZANGUTU: Cosmogonie; * NZINZU: Orbite; * YITANZU: Météorite; YIMESSU: Astéroïde; * YINESSU: Comète; * DIKANZI: Fusée; * YINZUNGUI: Satellite; * YITSIAMUNE: L'espace; * MUNIANTSU: Planète...
Quelques planètes en Yipunu: * BUKONZU: Uranus; MANGUIANGUI: Mercure; * NDENGUILU: Pluton; * MAVITSU: Mars; * BUPITSU: Neptune; * KONZU: Jupiter; YIMBENZU: Saturne; * MANANZU: Venus. Les constellations du zodiaque Punu: * YISSIANGUE: Balance; * PATSU NA DU: Gémeaux; * KURU: Scorpion; * KALE: Cancer; * MADIONGUE: Sagittaire; * IMBUNGU: Lion; * TABE: Capricorne; * KALUKALU: Verseau; * NYAME: Poisson; * KAMU: Bélier; * NGOKU: Taureau; * MUANZE: Vierge.

De la torche indigène aux ondes quantiques

La torche indigène avait dégagé certains principes de leurs sciences quantiques,  les anciens punu avaient déjà observé  le mouvement des atomes dans la fumée de la torche indigène. Selon Mabik Ma Kombila:"Nous avons devant nous une torche indigène appelée mutotu pàg, celle—ci est faite de résine d'okoumé, avec autour, des cordes pour mieux serrer les écorces qui soutiennent la résine. Symboliquement, la torche représente I'Homme, mais la partie qui nous intéresse plus c'est la flamme.Ainsi, on peut dire que chaque partie de la flamme a une fonction, porte un nom et renferme des composants non perceptibles à l’œil nu, surtout si vous êtes itèm-i-mubungu comme un initié qui reste au fond du temple vous ne percevrez rien.

Ces parties sont comparables à l‘agencement de ceux qui composent la structure vocale. Ainsi, la flamme qui émane de cette torche montre plusieurs couleurs, chacune étant une vibration particulière. La torche pleure par sa flamme, et la fumée serait le son ou l’ensemble des notes contenues dans sa mélodie feulique. La résine brûlante qui dégouline ressemble aux larmes. La résine qui se consume resterait le signe d’une régression, de l’effondrement au niveau psychique, d‘une dégradation corporelle lorsque l’homme meurt.

Les écorces représentent toutes les barrières, les interdits, les difficultés. Tandis que les cordes restent le symbole des liens de l’homme avec ses semblables et son environnement. Tous les éléments constitutifs de la torche sont interdépendants.

Ces parties sont comparables à l‘agencement de ceux qui composent la structure vocale. Ainsi, la flamme qui émane de cette torche montre plusieurs couleurs, chacune étant une vibration particulière. La torche pleure par sa flamme, et la fumée serait le son ou l’ensemble des notes contenues dans sa mélodie feulique. La résine brûlante qui dégouline ressemble aux larmes. La résine qui se consume resterait le signe d’une régression, de l’effondrement au niveau psychique, d‘une dégradation corporelle lorsque l’homme meurt".(Ngongo des initiés, 23)

Ils avaient connaissances des neutrinos , ions , la densité des gaz. etc....
En physique Punu la Lumière se nomme KIA, c'est elle qui donne naissance à la structure matérielle des êtres et des choses sous forme solide, liquide, gazeux et plasma. KIA est DU et DU est composé de 3 particules de lumière que sont TSUNGUI, MWETSE na NGONDI. TSUNGUI est une particule de lumière messagère de l'électro magnétisme(Dunzanze), MWETSE est la particule de lumière qui construit et anime tout ce qui est vivant et relie le psychisme individuel au cosmos, NGONDI est la particule de lumière qui permet de maintenir l'éternité des mondes et des règnes. Oui, c'est par le langage de la lumière que Mupunu a pu dégager les principes qui régissent la terre, l'eau, le feu et l'air. Butambe, Mambe, Mudji ,Mupungue sont les quatre éléments et le MUPUNU,

MOMBO l’ancêtre punu de la navigation.


MOMBO du clan MUBANDA  construisit le plus  grand navire de la civilisation bantou,  s’embarquèrent les MOMBI, MUSSANDU, MUBANDA,  VUNGU, BAVARAMA, le navire fut tellement chargé qu'on les appelèrent  fumu-ci-Mbaci ou babaci. Ils partirent de Mayumba par océan pour les plaines de la Ngounié et de l'Ogouée Maritime.

Les anciens punu maîtrisaient le système de navigation en eau profonde, le propulseur, la trigonométrie, la direction du vent. Ils maîtrisaient la science de l'orientation dans  l'espace et l'art de l'hydrodynamique. Il conaissaient aussi les théories des longitudes et  des latitudes grâce à l'observation du ciel.


Dibunga , notre ancêtre qui programmait.

DIBUNGA est la fille de SIMBU, DIBUNGA était une fille versée dans l'art de la programmation. DIBUNGA est l'une des premières théoriciennes de l'informatique, elle conçue des programmes binaires avant mème que les programmes modernes existent. Elle pouvait écrire plusieurs langage dans un programme de code. Ses programmes ont été a la base de certains langages informatiques comme C, C++, C#, Java, PHP, Pearl, Python , node.js

Elle écrit plusieurs programmes pédagogiques dans ses nattes.
 
Ses programmes ont été à la base des programmes modernes de l'informatique.  Elle était capable de plusieurs messages dans ses nattes.  Ses motifs interagissaient avec le monde naturel punu,. Elle fabriquait des nattes de qualité.


Les problèmes de technologie en milieu punu

Les problèmes de technologies en milieu punu sont: le manque d’accès aux outils technologiques, le prix élevé de la connexion, les services internets très rudimentaires avec une connexion très lente. Le manque manque d'adoption très tôt de ces technologies à l’école  des la maternelle. Le manque de professeurs nouvelles technologies, le manque des professeurs formes aux technologies, Le manque de politique visant visant a promouvoir , les nouvelles technologies. Le manque d'un esprit de compétition.


Maintenant voyant quelles seraient les solutions?

La révision des programmes scolaires visant a intégrés les technologies très tôt à l’école, la formation des formateurs, l'organisation des concours et compétitions nationales, bulletin et magasines sur les technologies. La suppression des taxes sur les outils informatiques.

Ainsi parlaient les anciens de Pierre Edgar Moundjegou Mangangue


Trois directions, trois problèmes marquent les poèmes ici réunis. Ils se constituent tous autour d'une réflexion portant sur les possibilités qu'engendre l'écriture et sur le sens vrai du livre poétique. L'ouvre se dévoile donc en réfléchissant sur elle-même et en se réfléchissant, en s'engageant dans la construction ou la redéfinition du temps où elle germe. Le dire et le dit renvoient-ils à une origine hypothétique ? Proviennent-ils d'une source historique, réelle ? Le dire des anciens initie toute méditation. Le poète ne peut pas ne pas récapituler, détailler et déterminer sa généalogie. Le dire poétique s'inscrit dans un devenir. Il sourd au milieu des cauchemars, au milieu des brasiers mondains, au cour de l'amertume et des rêves les plus exigeants. Concrètement, l'errance du poète implique aussi l'exil de la voix dont il est porteur. Dès lors, chaque fois qu'il interpelle et interroge le monde, le poète devient, en quelque sorte, l'« emblème des rêves ». Son écriture est alors une annonce, une proclamation anticipatrice.

Tandu Munang

 Dans les classiques punu

Il est le père de la géométrie et de la trigonometrie punu, ses travaux portaient sur les longitudes, les latitudes.

Mangeli

Dans les classiques punu:

Mangeli est le père des probabilités, séquences et matrices punu.

Ndengila

Dans les classiques punu:

Il  est le père de la chimie punu, ses portaient essentiellement sur la taxinomie et sur les plantes médicinales.

MBoutsou Movenga


Dans les classiques punu:

MBOUTSOU MOVENGA des Badounbi, penseur des mathématiques abstraits,  il travailla sur la distance entre planètes. Il est le  père de la trigonométrie et l'une part des agglos punu.

Tson Mboumb

Tson Mboumb..


Dans les classiques punu

Tson Mboumb, mathématicien-physicien, il est le père de l' électricité et l’électronique punu.