PROVERBES

koku na ngwali dikantsu di? Dimosi!
Littéralement: la poule et la perdrix ont la même patte.
Sens : ceux qui se ressemblent peuvent avoir les mêmes mœurs. Mais il n'en est rien. La ressemblance physique est souvent loin de traduire les mêmes comportements.

"Fur ubel uke labne, na banong nawu"

Littéralement fais semblant d’être malade pour rencontrer tes amis.
Sens: c'est dans la misère et la souffrance qu'on reconnaît ses vrais amis.

Mondi aghé burili va misu ma fumu
Litteralement : la chienne ne met pas bas devant son maître.
Sens: un secret ne se dévoile pas en public.
Une confidence ne se fait pas devant beaucoup de personnes. Une personne doit avoir la retenue lorsqu'il s;agit de confidence.

"Nghaghe djia mu dibwè, nsi ulong ghiatsi utsi ndong dubantse."
Le rat palmiste dit qu'il est déçu par l'attitude de l'homme qui veut le tuer alors qu'il vient de lui montrer une régime de palme

Sens. Âpres un service rendu, on récolte la trahison ou même l’élimination physique. Celui qui fait du bien est trahi par le bénéficiaire de ce bien.

Ce proverbe peut prendre le sens de ne pas aussi dévoiler celui qui t'a donné une information.
Dirangi aghé djiéghili ghiari imosi.
Littéralement: La fessse ne danse pas d'un seul coté.
Sens: dans un couple conjugal ou dans un couple quelconque d'amis et de parents, les services rendus doivent être réciproques. Il faut savoir renvoyer l’ascenseur.

Dirende Katsiaghu, mughumbi katsi ngane.
 Littéralement: Le palmier de petite taille est ton oncle, le grand palmier est l'oncle des autres.
Sens: Il vaut mieux fréquenter son parent pauvre que de s'accrocher  à une simple connaissance en raison de sa richesse.


Tsoli dji purumughi kédi , duvangu mukolu.
 Littéralement:L'oiseau qui vole le jourse prepare la nuit .
Sens: Qui veut voyager le lendemain doit se préparer la veille.Quand on veut realiser un projet il faut se préparer longtemps à l'avance.


Dilongi aghé basi ponzi.
 Littéralement:Un conseil ne remplit pas un panier.
Sens: Il ne faut pas nécessaire un long discours pour conseiller une personne. Quelques mots suffisent pour ramener quelqu'un sur le droit chemin.

koku na ngwali dikantsu di? Dimosi!
Littéralement: la poule et la perdrix ont la même patte.
Sens : ceux qui se ressemblent peuvent avoir les mêmes mœurs. Mais il n'en est rien. La ressemblance physique est souvent loin de traduire les mêmes comportements.

"Fur ubel uke labne, na banong nawu"

Littéralement fais semblant d’être malade pour rencontrer tes amis.
Sens: c'est dans la misère et la souffrance qu'on reconnaît ses vrais amis.

Mondi aghé burili va misu ma fumu
Litteralement : la chienne ne met pas bas devant son maître.
Sens: un secret ne se dévoile pas en public.
Une confidence ne se fait pas devant beaucoup de personnes. Une personne doit avoir la retenue lorsqu'il s;agit de confidence.

"Isalu ndawu, diambu dibumi, ivasi tsombu"

Traduction: Le travail c'est la maison, l’événement c'est un grand dédommagement, le tribut c'est la dot.
Sens: Quand un homme réussit à bâtir une maison, a dédommager forte une famille , à payer une bonne dote, il est reconnut dans la société traditionnelle comme étant un homme digne. Ces trois critères de bases étaient les indices fondamentaux des classements des hommes. Ces triptyques fait partie de l’échelle des valeurs de la société traditionnelle. Parfois, le fait de remplir l'un de ces critères permet de se faire respecter dans cette société.

"Nghaghe djia mu dibwè, nsi ulong ghiatsi utsi ndong dubantse
."
Le rat palmiste dit qu'il est déçu par l'attitude de l'homme qui veut le tuer alors qu'il vient de lui montrer une régime de palme

Sens. Âpres un service rendu, on récolte la trahison ou même l’élimination physique. Celui qui fait du bien est trahi par le bénéficiaire de ce bien. Ce proverbe peut prendre le sens de ne pas aussi dévoiler celui qui t'a donné une information.

Munguli nsim unsingsene

Littéralement: La crème du dos se frotte réciproquement.
Sens: pour bien se frotter une crème au dos, toute personne fait appel à un voisin. La réciprocité est une règle de bienséance dans la société. Tout service reçu mérite une action similaire en retour.

Dikulu di yibong dikoti dipali
Littéralement: La patte de la tortue entre et sort.
Sens : le mouvement fréquent d’entrée et de sortie de cette patte traduit l'instabilité d'une personne qui change d'avis à tout moment.

Koku na ngwali dikantsu di? Dimossi!
Littéralement: La poule et la perdrix ont la même patte.
Sens: ceux qui se ressemblent ont les mêmes mœurs. Mais il en est rien , la ressemblance physique est loin de traduire les même mœurs.


"Dilungu éghobi na tsande, kingu, éghobi na musang, dibal éghobi na mughétu".
Littéralement: la taille est belle en raison du pagne, le cou est beau en raison du collier, l'homme est respecté en raison d'une épouse.
sens : La ceinture d'une personne est embellie par le pagne.-Le cou d'une femme est embelli par un collier-un homme est respecté lorsqu'il a une femme.
"Dusombi aghékési matsi, mutu tsing aghékési ubwédji".
littéralement:
le ver de palmier ne se vante pas d’être gras et la personne humaine ne se vante pas d’être belle.
A vous de trouver le sens?

"Mujambe ama rekimine, mba ma gwé pinze"

Littéralement: La rivière a des méandres parce qu’elle est allée seule,
Sens: Il est bon de demander toujours conseils aux autres pour ne pas se tromper dans une entreprise.

"Masubu ma mughétu maghé lobughi mwanze ndawu"
Littéralement: l'urine de la femme ne franchit pas le toit d'une maison.
Sens : Pour la petite histoire : le jet d'urine lors de la miction chez une femme au village est orientée vers le sol. Dans le même contexte, l'homme reste debout et son jet d'urines est d'abord dirigée horizontalement avant de prendre la courbe descendante. Cette expression fait allusion à deux images.

Dans la société traditionnelle , la voix d'une femme ne doit pas s'élever au dessus de celle des hommes. Dans ce même milieu traditionnel, la prise de la décision finale incombe à l'homme reconnu comme le chef de la famille . C'est ici le conseil pour le respect de la hiérarchise.

''Dilawu, pa amavul tsande, ik wivuli djiawu, djiénu botsu ik malawu mabédji".


Littéralement: quand un fou abandonne un pagne, si tu abandonnes le tien vous deux vous devenez fou.

Sens: Il n'est pas bon d'imiter quelqu'un qui manque de courtoisie et de bonnes manières-il est maladroit de répondre par des injures à quelqu’un qui se lance sur cette voie indécente. Dans le même sens il est souvent dit que le silence est le meilleur mépris". Il n'est pas bon de se laisser découvrir sur l'effet de la colère provoquée par quelqu'un qui ne sait pas prendre des gants dans ses propos et ses agissements.

"Tudjianu mbambi, tuya siabulu misopu".

Littéralement : mangeons l’iguane mais ne fouillons pas ses viscères.

Sens: Buvons l'eau sans remuer le fond du récipient qui peut avoir de la saleté- traitons une question sans plus évoquer des aspects douloureux qui risquent de nous empêcher d’arriver à un compromis. -C'est ici un conseil visant a faire passer l’éponge sur des considérations sous-jacentes dans le règlement d'un différent .- pour tendre vers une réconciliation , les adversaires ou les belligérants doivent mettre plus l'accent sur les points de rapprochement que sur les point de divergences.

"Dilongi aghé basi ponzy"

Littéralement: Un conseil ne remplit pas le panier.
sens: Il ne faut pas necessairement un long discours pour conseiller quelqu'un. Quelques mots sufisent pour ramener quelqu'un sur le droit chemin.

"Dusalangu ama sabughil mambe dibandu mukoku"

Littéralement:La fourmi à franchi l'eau grâce à un tronc d'arbre.
Sens: Le franchissement d'un obstacle par quelqu'un suppose l'existence d'un moyen adapté. Un bon choix de moyen permet de dépasser les obstacles.

"Isantsu ibwa mbatsi, patsi bambonyu, mughukur"
Littéralement: Un bois jeté par quelqu'un peut avoir des fourmis ou une punaise puante.
Sens: dans un vie de couple , une personne abandonnée par son partenaire peut cacher quelques défauts il faut s'en méfier.
-une maison, une voiture ou autre chose abandonné par quelqu'un peut avoir quelques défauts caches. Il faut donc être vigilants.

« Itso na mbaghe aghedji bi mbaghe »
L'une des méthodes traditionnelles de pèche consiste a empoisonner l’ eau d'une rivière avec l’ extrait d'une plante sauvage.
Litt. Celui qui souffre dans la production de ce poison, ne récolte pas les fruits de la pêche. II est occupé à ce travail pendant que ses compagnons pêchent.
Sens : Celui qui souffre dans la réalisation d'un résultat, n'en profite pas. Certaines personnes le disent par rapport à leurs enfants.

« Dikabu ndel »
Litt. La générosité est un jeu d'échange de balles. Dans les temps anciens, il a existé un genre de jeu ou Ton se renvoyait une balle dénommée ndel.
Sens : Donner un bien à l’autre, implique automatiquement un geste similaire en retour.
- Dans la société traditionnelle, les bonnes manières imposent la réciprocité.
- Quand quelqu'un vous invite a un repas, vous avez le devoir de l’inviter aussi plus tard.


« Kal ama rungil ngol munu »
Litt. Le crabe a creusé un trou pour le silure.
Sens : C'est effectuer un travail sans jouir du résultat qui profite à quelqu'un d'autre n'ayant pas participe a sa réalisation.
« Moine na tadji Mughetu na dibal Muvighe na fumu Ponsi na dwabi Ghidu na musu »
Litt. L'enfant et le père La femme et l’homme, l'esclave et le maître, le panier et le porte panier, le mortier et le pilon.
Cette série de couples montre la dualité complémentaire qui est un principe courant dans la société traditionnelle.

« Dinong polu »
Litt. L'amitié, c'est la bonne santé.
Sens: Nous avons beaucoup d'amis quand nous jouissons d'une bonne santé physique et d'une aisance matérielle pouvant profiter a tous ces amis.

« Mukoku eboli diambu agheboli »
Litt. Un vieux tronc d'arbre abattu peut se décomposer et disparaître, alors que l’ histoire est indestructible.
Sens : La matière est périssable tandis que I’ histoire résiste à I’ épreuve du temps. Un fait marquant du passé ne s'oublie pas.


« Mudjabi nsil na mukati mureri mudjabi nsil levunde »
Litt. Le connaisseur du chemin à suivre occupe une place privilégiée par rapport au maître du fardeau a porter.
Sens : Dans un acte posé, le décideur est le principal responsable par rapport a l'exécutant. Le bénéfice
Il est évident que tout déplacement est impossible quand on ne connaît pas le chemin à suivre.


« Koku gwa ikogulu gwa »
Litt. Poulet présent, boulet présent.
Pour ne pas perdre un poulet récemment acquis, le propriétaire villageois relie une de ses pattes à un morceau de bois par une corde de faible longueur. Ce genre de boulet l'empêche de s'éloigner de la case. Ainsi établi, le tandem poulet et morceau de bois demeure indissociable. Qui veut le poulet, veut aussitôt le morceau de bois.
Sens: Cette expression souligne généralement le caractère indissociable des couples de toutes natures.
 

« Koku na disu aghedji duvi dubole
Litt. Le poulet qui a l’ œil ne picore pas l’ arachide pourrie.
Sens : Quiconque peut difficilement se tromper. Quiconque est vigilant, fait souvent un bon choix.
 

« Dilulu akal pande aghetsimbu malu »
Litt. Le poisson qui remonte une rivière n'oublie pas l’embouchure.
Sens: Celui qui se déplace, n'oublie pas sa base. Le voyageur revient toujours chez lui. L'enfant revient souvent chez ses parents etc.


« Isantsu muponsi befuli imo imosi »
Litt. Le bois d'un panier se décharge un a un.
Sens: Dans le traitement d'un sujet, il est bon d'examiner toutes les parties les un apures les autres. Il faut éviter la confusion en analysant toutes les parties en même temps. Il est bon de mener une étude progressive et méthodique.
 

 « Masi ma tsiesi magwelimine na muru »
Litt. Les cornes de la gazelle sont à la taille de sa tête.
Sens : La taille d'un attribut doit être fonction de la taille de celui qui le porte. La correspondance de tailles est un critère de base.

« Mbodu gha sing Mdodu gha bus Mbodu fumu ibandu »
Il ( mbodu ) n'est ni pour ni contre Il se place au-dessus de la mêlée. C'est ici l'équivalent du jugement de Salomon.

« Diambu O murime mbatsi didjombi »
La pensée dans l’esprit de l'autre est insondable. C'est une véritable forêt impénétrable.

« Iso babedji ilatse mbatsi na nsale »
Litt. Un bien qui appartient à deux est susceptible de priver l'un de son bénéfice.
Sens : Si deux personnes sont associées, chacune d'elles doit tenir compte de l’autre. La tentation de tout garder pour soi est une monnaie courante.

« Aghi dugu ndagu ghilu madil aghe dugu ndagu »
Litt. Le sommeil remplit toujours une maison ce qui n'est pas le cas de la richesse clans une maison.
Sens : Le sommeil peut être suffisant, la richesse est toujours insuffisante. Il est possible de dormir profondément clans une maison sans richesse matérielle. L'aisance de l'esprit ne se trouve pas nécessairement clans un cadre cossu.

« Uke bike muiri urasune mundung »
Litt. Quand muiri est absent, mundung est present.
Sens: Pour des jumeaux ou un couple quelconque de personnes, l’absence d'un membre est compensée parfaitement par la présence de l’autre.

« Ave bondugili kari ave besunsili mondi »
Litt. Le chien de chasse doit être posté au point de chute du singe.
Sens : Dans une entreprise, la coordination des actions est un gage de la réussite.

« Iname misu iname matudji »Litt. L'œil rivé et l'oreille tendue.
Sens : Pour bien saisir un fait, l'œil et l'oreille doivent suivre attentivement.

« Modji bwali gwivul munu »
Litt. Le mal de ventre vient de la bouche. C'est a cette dernière d'y répondre.
Sens: Quand on a mal au ventre, la réponse est dans ce qu'on a fait passer par la bouche. Devant un résultat, il faut remonter a la cause. II n'y a pas d'effet sans cause.

« Sweghe sweghe tsiesi nsagu na mapungi aghe swegu »
Il est possible de cacher une gazelle et non pas un éléphant
Sens: II est possible de cacher un détail et non pas l'ensemble d'un sujet. II est difficile de dissimuler une grande information.

« A bamabe bak tsingul basamabe »
Litt. Ceux qui étaient doivent dire à ceux qui n'étaient pas.
Sens: Les témoins d'un événement ou d'une action ont le devoir d'informer les absents. Celui qui n'était pas présent à une manifestation doit se garder d'en faire un rapport pour ne pas en déformer la réalité ou omettre des parties importantes.

" Dukabognu pama nune enu mabeni mabane »
Litt. Un vieux pangolin tête ses petits.
Sens : Un vieux parent sans ressource, compte sur le soutien de ses enfants pour vivre. C'est le renvoi de l’ ascenseur par les enfants.

« Peru na musing beboki ibulu masub na ngondi beburi mwane »
Litt: la conjugaison de cithare et de la corde permet de piéger le gibier comme la conjugaison du spermatozoïde et de l'ovule permet de former l’œuf.
Sens: C'est la complémentarité des éléments qui donne un résultat positif. Un seul élément ne peut rien donner.

« Dike di koku ama longe ngudji duvangu »
Litt: L'œuf de poule a souvent conseille la mère poule.
Sens : Un bon conseil peut venir d'un plus petit que soi ou de son enfant.

« Minu ma mondi makale veme medji mambi »
Litt: Si les crocs d'un chien sont d'apparence propre, ils consomment cependant de la merde. Sens : L'apparence est trompeuse.

« Ditudji agha inombu »
Litt: l'oreille n'admet pas de compagnon.
Sens : l'oreille ne peut apprécier correctement deux sons différents a la fois.

« Nongu iguma , ilombi diambu »
Résumé : Comme le proverbe est la synthèse d'une réflexion, le récit est aussi la synthèse d'une histoire.

« Nsime kodu agha iburu »
Résumé : La confiance n'existe pas quand on est absent.Il est illusoire de compter sur la confiance de I’ autre en cas d'absence. Il vaut mieux être présent que de s'absenter en comptant sur les présents.

« Ikume ama vio pangini »
Litt. : Le hasard est mieux que la promesse.
Sens : Une surprise heureuse est souvent bien appréciée.

« Dikak dimosi digheghangi maghembi mabedji»
Litt.: Une seule main ne peut saisir deux grosses boules à la fois.
Sens : II faut agir méthodiquement en choisissant une seule chose a la fois. Évitons de mener deux actions à la fois.

« Kari na divoghi aghe komi »
Litt. : le singe qui a un fruit clans la bouche ne crie pas.Sens: II n'est pas bon de parler avec une bouche pleine. II faut attendre la fin d'un acte avant de poser le suivant.

« Masi ma tsiesi magwelimine na muru »
Litt. : Les cornes de la gazelle sont à la taille de sa tête.
Sens : La taille d'un attribut doit être fonction de la taille de celui qui le porte. La correspondance de tailles est un critère de base.

« Mukoku eboli diambu agheboli »
Litt. : Un vieux tronc d'arbre abattu peut se décomposer et disparaître, alors que I’ histoire est indestructible.
Sens : La matière est périssable tandis que l’histoire résiste à I’ épreuve du temps. Un fait marquant du passé ne s'oublie pas.

"Mondi makulu mane , Nzile mossi" (Proverbe PUNU)
Traduction : Le chien a quatre pattes, mais les quatre suivent la même direction.
Moralité : On peut être de cultures différentes, tout en partageant les mêmes convictions. Sur le sentier de la persévérance, ensemble et unis, nous vaincrons.


**********************************************************************************
1.Nguèle nguèle va kane ngane u tsirile mwane koku: tsi mwane koku, ifurulu diambu!!!
2. tsi nguele nguele; tumbe (nguendi nguendi)
3. tou djanguianu mbambi,tou ya fundulu bighari...
mangeons ligouane sans fouiller les entrailles.contatons-nous de manger ligwane sans chercher à savoir son regime nutritionnel

4. nguebi n diweme ivunde na ningue

5. mwane pa akale silme na nzale, a he djabi i ditedje hioudji: lorsqu'un enfant n'a pas encore dormi le ventre affame,il ne sait que le crachat est une nourriture (ou un met)

6. Nongu iguma , ilombi diambu »
Résumé : Comme le proverbe est la synthèse d'une réflexion, le récit est aussi la synthèse d'une histoire

7. Dinguibe di ingare ingare nandi é di rébi.. Ce qui revient à dire : aux grands maux les grands remèdes

8. Mondi makulu mane?? nzile mossi.
Le chien a quatre pattes mais rampe sur une seule route

9. « A bamabe bak tsingul basamabe »
Litt. Ceux qui étaient doivent dire à ceux qui n'étaient pas.

Sens: Les témoins d'un évènement ou d'une action ont le devoir d'informer les absents. Celui qui n'était pas présent à une manifestation doit se garder d'en faire un rapport pour ne pas en déformer la réalité ou omettre des parties importantes

10. Dirende Katsiaghu, mughumbi katsi ngane.
Littéralement: Le palmier de petite taille est ton oncle, le grand palmier est l'oncle des autres.
Sens: Il vaut mieux fréquenter son parent pauvre que de s'accrocher à une simple connaissance en raison de sa richesse

11. Armel Fabrice, juste une petite précision, je peux certainement me tromper, on dit: mughumbi katsi ngane, dirende (dinguende) ladjaghu katsi. bonne explication en français mais aussi: ton parent/oncle, quoiqu'il soit pauvre reste ton parent, celui que tu approches par affinités 'richesse,etc...) est parent/oncle de quelqu'un d'autre.

12. Malongui maghé bass podzi
( les conseils ne remplissent pas le panier)

13. Pa u ghéli yahu na mwéni, u djaba iri ndébéni uké sumbisse. Lorsque tu critiques un parent ou un proche avec un étranger, sache que tu te vends toi même.

14. Dukaboniu pas ama nune enu ma beni ma bane

15. dilongui à é bass ponzy qui revient à dire que "le ou les conseils ne remplissent ou ne remplis pas le panier"

16. Les amis les frers et soeurs je vous assure que j suis vraimen fier d'etre punu c original tt ck ns somme entrain d faire mais bon.. Menu mwan dimbu baghulu bama duk nongu yiri.. Nguebi a tsi bulu du bangue minu atsi tasse.... «le jeune ou lhomme en general ki cherch ls pb il sai sur koi tenir sa force» traduction scientifique

17. dikate di muane dikale ussakme diro vio di tadji:
Le pénis de l enfant peut être long mais ne serai jamais comme pour le père.

18. Tu rebianu missundzu, mivussi mike pale,
 tranchons les anus afin que les pets sortent

19. Tu ya mane ngatsi no ghoque,
 Ne finissons pas les noix de palme à (braiser)

20. ô reghile oussou awé djabi ditaï dimognou,na difu.celui qui est avant,est celui qui connait la branche vivante et morte.celui qui est avant toi,est celui qui peut te guider...

21. Guebi a tsi boule mbangue na minu ma keku mandi a tsi tasile. Si un enfant casse les noix de palmes avec ses dents c'est parcequ'il a pensé à ses molaires

22. guebi pa aska silime tsale aro djabi ditedji irudji:
l enfant s il ne dort pa faim ne peut pa savoir que la salive cest la nourriture

23. pa ussunune u ya sanguile:
si tu n'as pas encore vieilli ne t rejouis pas ( de la vie ) jaime bien ce club

24. pas utsi la y mondi djie mba vo mondi o labile biawu a wo sile=
si tu voix une bete tuée par le chien prends car lorsqu'il verra la tienne il va se regaler

25. Mondi pa aska fu, tabe aghé duari ndibu

26. Mudjambe ama requimina mumba ama way mpitse

27. Dikate buse bandi ronde ba ngane. Ce qui revient à dire que le pénis refuse les sexes féminins de sa famille et aime ceux d’autrui.

28. Tule tule asa ma boka ngandu, imane bilime ama boka djiandi. RIEN NE SERT DE COURIR, IL FAUT PARTIR À POINT

29. Nioghe a ghane disambke ike é u vondi komi mu vèghi.
Ce qui revient à dire que le serpent n'a pas d'épaule et s'il te demande le sac donne le lui.

30. Maghène mu ghang ibulu é lè wétsighe irèle.
La panthère avant d'attraper une bête elle mesure d'abord la taille de cette bête.

31. Isongu yi ngwahu dibandu di mutsingu: ce qui revient à dire que l'injure sur le sexe d'une mère est le début d'un problème, d'une bagarre et ......

32. Mondi dji loli dji ghane bukani:
 Le chien qui aboie n'est pas méchant

33. Idune yi nfule ighé tsingi na mognu: un fossé ou un troue que l'on creuse sous la pluie ne vit pas longtemps

34. pa dimani di rughi o djulu, mwane mwane é ghumbi muruandi na makake: Lorsqu'une pierre tombe du ciel, chacun protège sa tête avec ses mains
35. O ibungu mutu ghé ghambu na wandi: ce qui revient à dire que dans une secte il est important d'avoir un parent ou un proche

36. nidu pa djiki mu makulu linge no sabughe: Quand l'inondation est encore au niveau des pieds, il faut se dépêcher de sortir de l'eau

37. Mughetu ma veghe sangu mwane dighambu di ndetsi.
LA FEMME CONFIA SON ENFANT À GARDER AU GORILLE PAR MANQUE DEgardienne

38. Mambu ma bive na ma boti motsu mambu:
 Les bons et mauvais problèmes sont tous des problèmes

39. Fure ubèl uke djabe abé urondi na baghé urondi. fais semblant d’être malade pour connaitre ceux qui t'aiment et ceux qui ne t'aiment pas.

40. Mu nzil mussiru pa u labi mukanzu u sil mbatsi uya bole: Sur le chemin de la brousse si tu vois un morceau de bois laisser par quelqu'un ne le ramasse pas. (Il y a généralement des fourmis dedans).

41. nioghe aghane disambeke payi è uvondi komi muveyi (le serpent n'a pas d'épaule cependant il sollicite une gibecière donne la lui)

42. BADJINE BA MANGONDU muane BENDI KUL ô swangui na magueni
 ma grand mère pour nous dissuader à jamais de répéter la même bêtise disait ceci (et souvent devant tout le monde) " ugha mulossi ughâ wa mukèn nè ughé boki batu tumba wi vendi ke maghadjièèè " cela exprimais de façon exagérée parfois combien était grande votre bêtise et la limite atteinte par tes fourberies...traduction " même si tu n'es pas vampireux, tu n'es pas saint non plus, n'ayant pas encore tuer quelqu'un tu lèches quant même les feuilles sur lesquelles quelqu'un vient d'être égorgé " diomb nenuââ!

43. ngudji na muane nane makulu ma koku
" la poule rejette des pattes ses poussins en labourant le sol non pas par méchanceté mais pour mieux les nourrir...la violence apparente entre mère et enfants est souvent un signe d'affection si non d'amour"
44. Ba ghé réghimisi isongu na dikate di roghe:
« ON N’INFLUENCE PAS LE VAGIN AVEC UN GROS PENIS »
Mondi à ma veghulu ivisi dibandu iswisu.
Explication : On finit par avoir gain de cause à force d'insister. Car le chien qui fixe son maître en train de manger sait que celui-ci finira par penser à lui.

Sarah:
Nguebi nà diwem,ivunde na ningue...
Bonaventure:
Pa nguebi é busi u rumu, ivund wandi a ghé


No comments :

Post a Comment